lundi 16 mars 2020

en mars, tout est gris.


Sur le Canal de Bruxelles ... 



















Au parc de Schaveys, à Linkebeek... quelques images forestières. Un temps très gris, quasi maussade.. l'occasion d'une promenade en ce premier jour de "distanciation sociale". Constaté : les dégâts de la tempête récente, des arbres déracinés, des branches cassées, des troncs dénudés...





dimanche 15 mars 2020

quelques photos récentes


Délaissant quelque peu la photo pour le dessin, mon apport à ce blog est devenu plus rare... voici  cependant quelques photos récentes....


 

Une des dernières baraques fritures de Bruxelles... Family frit est située à Drogenbos, près du Geleytsbeek...pas loin du terminus du tram 82
 Ce tram est ici vu en miroir...
l'étang du Geleystbeek, début d'une promenade et à proximité d'un potager collectif.













Une ambiance crépusculaire le long de la Senne...on rejoint ce cours d'eau à partir du pont de Luttre et s'engageant dans une voie longeant le chemin de fer, on traverse quelques parkings et on y est...





vendredi 27 septembre 2019

Graffes et tags marseillais

Marseille est couverte, principalement dans les quartiers "pittoresques", de graffitis et de peintures murales. Quelques petits exemples ici, au cours d'un bref séjour









jeudi 29 août 2019

l'Amazone en feu

La pratique de la déforestation industrielle des forêts amazonienne, encouragée par le gouvernement actuel du Brésil, à de lourdes conséquences écologiques et humaines. Les incendies sont récurrents dans la forêt amazonienne, mais leur fréquence est, cette année, fortement accrue. Ce qui était considéré comme le "poumon vert de la planète" est menacé de destruction. Les incendies font rage aussi dans d'autres régions du globe : en Afrique, en Australie, au Sibérie... les forêts brûlent, et les incendies sont souvent incontrôlables. Effet des sécheresses, conséquences de l'exploitation industrielle des forêts et d'une présence humaine de plus en plus lourde. 
Parce que l'Amazonie est un symbole, parce que Brésil s'est doté d'un gouvernement peu soucieux, et c'est le moins qu'on puisse dire, d'écologie et de démocratie, les incendies ont suscité un tollé mondial. A Bruxelles, une manifestation a réuni 150 personnes, un petit nombre mais particulièrement dynamique et qui a su se faire entendre à coup de tambours et de marraccas.

photos :









 


l'art contemporain, encore et toujours

Mon regard photographique sur l'art contemporain est une lecture subjective et personnelle de l'oeuvre...il ne prétend pas à une reproduction documentaire restituant l'intention de l'artiste, pour moi, c'est un matériau visuel, le résultat d'un dialogue, ou d'une interaction, avec l'oeuvre.
Ici c'est au Wiels, extrait de "Multiple Transmissions : Art in the Afropolitan Age" et de "Mario García Torres : Illusion Brought Me Here". "Multiple transmissions" est le fruit de l'expérience d'artistes africains en résidence dans plusieurs villes d'Afrique. Il illustre aussi le lien complexe entre modernité et traditions. Mario Garcia Torres nous livre une oeuvre plus conceptuelle, de nature autobiographique, à travers des installations vidéos.













l'art du paysage

Un séjour en Ardennes, à Sossoye, est l'occasion de renouer avec l'art du paysage photographique. Quelques exemples.



sur le RAVEL, chemin de fer désaffecté et chemin cycliste.


Sossoye vu du RAVEL. Je profite du passage des cyclistes.


en soirée, utilisant un ultra grand angle.


samedi 9 mars 2019

Femmes en lutte

Luttes de femmes et femmes en luttes... 

En 195 avant notre ère, Rome était agitée d'une des premières luttes féminines. La loi (portée par le tribun Oppia) interdisait aux Romaines "d'avoir plus d'une demi-once d'or, de porter des vêtements de diverses couleurs, et de faire usage de voitures à Rome, ou dans d'autres villes, ou à un mille de leur enceinte, sauf le cas de sacrifices publics." Il était question d'abroger cette loi tombée en désuétude et le débat public était particulière vif. Tite-Live relate (Histoire romaine, livre XXXIV, chap 1 à 3) que "les femmes elles-mêmes, sans se laisser arrêter par aucune autorité ni par la pudeur, ni par les ordres de leurs maris, sortaient de leurs maisons; on les voyait assiéger toutes les rues de la ville, toutes les avenues du forum". Caton l'Ancien (Marcus Porcius Cato) connu pour ses positions ultra-conservatrices s'en inquiétait, interpellant le Sénat dans ces termes "Que sera-ce si vous leur permettez d'attaquer ces lois l'une après l'autre, de vous arracher tout ce qu'elles veulent, en un mot, de s'égaler aux hommes? Pensez-vous que vous pourrez les supporter? Elles ne se seront pas plutôt élevées jusqu'à vous qu'elles voudront vous dominer.
La fameuse loi Oppia fut, heureusement, abrogée.... sans doute moins par souci d'égalité de genre que de ramener la paix publique ébranlée par ces manifestations et de renvoyer aux pères et aux maris la responsabilité de gérer, eux-même le budget "beauté" de leur filles et épouses. 

Cet anecdote montre que les femmes résistent depuis l'antiquité à l'emprise patriarcale, et surtout que la gens masculine se montre, non seulement jaloux de ses prérogatives, mais surtout craintif face à la perspective d'un renversement de l'ordre social, voyant dans l'émergence d'une autonomie féminine, les prémices d'un effondrement civilisationnel.

On pourrait croire que nous avons, au 21e siècle, rompu avec cette "gynophobie" phallocratique. Pourtant les cas sont nombreux de violences misogynes : ségrégations sociales, restrictions économiques, contrôle des corps, normes vestimentaires coercitives, violences domestiques, viols et tortures répressives, féminicides délibérés qui témoignent d'une volonté de domination et d'asservissement implacables. C'est pourquoi à l'agitation féminine de jadis succède les luttes féministes organisées, luttes parfaitement légitimes qui témoignent de l'actualité des aspirations égalitaires et émancipatrices.

Le 8 mars 2est la journée internationale des droits des femmes. une manifestation eut lieu à Bruxelles comme dans de nombreuses régions du globe. A Bruxelles, quelques 8000 (15000 selon les organisateurs/trices) manifestant-e-s ont défilé, scandant des revendications fermes, exprimées dans une tonalité joyeuse.

Quelques photos ...
















vendredi 16 novembre 2018

esthétique de la tronçonneuse (2)

Je poursuis ici mon parcours du parc Duden... certaines coupes sont anciennes... les troncs sont laissés sur place, pour offrir gite et abri aux insectes, petits mammifères, oiseaux et... champignons

Les clôtures protègent certaines zones fragiles, ou des ravins un peu escarpés. Avec les tempêtes automnales des chutes de branches, voire d'arbres sont toujours possibles